massage clitoridien

Lundi dernier, j’avais rendez-vous avec un naturopathe pour une séance de drainage lymphatique. Il a une soixantaine d’année, respectueux, l’air sérieux et bien posé.

Il faisait très froid à Lyon ce jour là. Pour me réchauffer, le naturopathe me propose un thé bien chaud qui m’aidera aussi à éliminer après la séance de drainage.

Tout en prenant le thé, il m’explique le déroulement de la séance et le pourquoi de chaque geste. M’y connaissant plutôt bien dans le fonctionnement de l’organisme et la physiologie du  corps (de part mes études) Il avait l’air de bien maitriser son sujet.

Qui dit massage, dit à poil !! Enfin presque. J’ai quitté mes vêtements et suis resté en sous-vêtement (je portais un string pour faciliter le massage du fessier). Je me suis installé sur la table, allongé sur le dos. Le massage commence par le visage, le cou, sous les bras où l’évacuation se fait par les glandes situés sous les aisselles.

La suite de drainage se poursuit par le thorax. Plutôt dire la poitrine. Et quand on a des gros seins comme les miens, on a tout de suite les mains dedans !! Je commence à chauffer malgré la température basse de la grande pièce. Le praticien continue son massage vers le ventre. Difficile de rester concentrée alors que des mains imbibées d’huiles essentielles parcourent mon corps sans relâche ! Un exercice de respiration m’a permis d’échapper à mes pensées pas très catholiques …

Mais le meilleur reste à venir … le drainage se poursuit par les jambes en remontant vers les glandes inguinales, situées cette fois à la racine de la cuisse. A chaque geste, les mains du naturopathe effleuraient les lèvres de ma chatte. Là, ne me demandez pas de rester insensible. Heureusement que j’avais gardé mon slip pour camoufler ma lubrification vaginale. L’eau de rose mélangé aux huiles essentielles … c’est plutôt excitant.

Arrive le moment où je devais me retourner … la suite de massage s’effectue sur le fessier. J’ai commencé à répéter dans ma tête « non je ne vais pas craquer, je ne vais pas craquer  … » le praticien commence à effectuer des mouvements circulaire sur mes fesses, puis descends vers mon minou. Il recommence à plusieurs reprises, et là je perds le contrôle. Je ne peux pas m’empêcher de céder à mon désire grandissant. Je me suis laissé aller. Cette sensation de plaisir et trop forte pour la réprimer … j’ai fermé les yeux et commencé à gémir à voix basse à chaque caresse de mon vagin.

Le sexa n’a pas tardé à comprendre que j’étais dans un état d’extase … pour ne pas culpabiliser, il a commencé à m’explique que la jouissance pourrait faire partie des soins de ce genre en dehors de caractère sexuel … Moi, je m’en foutais complètement du bien fondé scientifique de la chose. Une chose est sûre, je n’avais s pas l’intention de m’arrêter avant d’atteindre la jouissance … et je me suis bien fait comprendre.

Je me suis retourné, placé la main du naturopathe sur mon clitoris et commencé à caresser mes seins. Perturbé au début par ma réaction, il s’est vite apprêté au jeu… constatant que mes gémissements se sont transformés en cris, il a commencé à me lécher la chatte et m’aspirer le clitoris avec acharnement. Mon corps se crispait de plus en plus avant d’atteindre l’ultime orgasme.

Vous savez quoi, j’ai repris rendez-vous pour une autre séance … je vous tiendrai au courant.

Facebook comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>